Grand concert d’ouverture #1 : Mise sur orbite

  • Grand concert d’ouverture #1 : Mise sur orbite

    La 38e édition de Musica s’ouvre sur deux grands concerts croisant des formes frontales/scéniques et immersives/spatialisées, dans le cadre monumental du Hall Rhin du Palais de la musique et des congrès — un espace de 3000 m2 pour rendre superflue la distanciation et réinstaurer le nécessaire partage de l’écoute. Venez entre amis ou en famille, appréhendez le rituel du concert de différentes façons (assis, debout, couché) et vivez une expérience inédite d’immersion musicale.

    Pour ce premier grand concert du week-end, Musica vous propulse aux confins de galaxies sonores signées Ryoji Ikeda, Ashley Fure, Simon Steen-Andersen et Karlheinz Stockhausen. Un seul mot d’ordre : déconstruire le rituel du concert pour nourrir de nouvelles expériences d’écoute.

    Body Music + Metal Music 1 & 2 Ryoji Ikeda

    S’il est connu mondialement pour ses installations numériques monumentales et ses œuvres audiovisuelles qui défient l’entendement, Ryoji Ikeda se penche également depuis de nombreuses années sur la musique instrumentale, et en particulier les percussions. Donnés pour la première fois en France, ses duos pour corps humains (Body Music), triangles (Metal Music 1) et crotales (Metal Music 2) s’inscrivent ouvertement dans l’héritage du minimalisme, poussant à son comble la complexité des processus de répétition.

    conception et composition Ryoji Ikeda
    percussion Alexandre Babel, Stéphane Garin

    Together Games Ashley Fure

     

    L’Américaine Ashley Fure cherche à révéler le caractère social et environnemental de l’écoute dans ses oeuvres. Together Games est une performance pour choeur et ensemble fondée sur un dispositif immersif : le public est disposé de façon concentrique, entouré par les musicien·ne·s, tandis que les choristes amplifient et dirigent leurs gestes vocaux à travers des mégaphones spécialement conçus pour la pièce. Un voyage orbital, un jeu sur les propriétés acoustiques de l’espace, au cours duquel les sons tourbillonnent et nous effleurent.

    Ensemble Modern
    12 mégaphonistes
    mise en scène Lilleth Glimcher

    Run Time Error @Opel Simon Steen-Andersen

     

    Dans cette œuvre décalée et euphorisante, Simon Steen-Andersen est filmé en déambulation dans une usine Opel en friche située à Rüsselsheim, berceau de la marque automobile. Muni d’un micro, il réalise un field recording à la chaîne où l’environnement industriel et les objets trouvés deviennent la matière première d’une partition audiovisuelle. Sur scène, de part et d’autre de l’écran, les musicien·ne·s orchestrent cette musique concrète, tandis que le compositeur assure la direction au moyen de deux joysticks.

    Ensemble Modern
    vidéo live Simon Steen-Andersen

    Stimmung Karlheinz Stockhausen

     

    Karlheinz Stockhausen avait un rêve, celui que les cultures musicales se mêlent intégralement pour créer un nouveau « folklore artificiel » mettant à profit toutes les inventions musicales, y compris les plus insolites. C’est de cette idée d’une communauté de l’écoute qu’est née sa pièce la plus célèbre : Stimmung (1968). OEuvre charnière du xxe siècle, elle marque la rupture du sérialisme et les débuts d’une nouvelle prise en compte des résonances naturelles qui aboutira au courant spectral dix ans plus tard.

    Les Métaboles
    direction artistique Léo Warynski

    A retrouver dans la galerie

  • Localisation

  • Galerie d'images

  • Horaires

    • JourHoraires
      Lundi Fermé
      Mardi Fermé
      Mercredi Fermé
      Jeudi Fermé
      Vendredi Fermé
      Samedi Fermé
      Dimanche Fermé
Grand concert d’ouverture #1 : Mise sur orbite
Palais de la Musique et des Congrès
67000 Strasbourg

Contacter