Souvenirs de Vienne

  • Souvenirs de Vienne

    À Vienne, Joseph Haydn a posé les bases du quatuor, une conversation entre « quatre personnes raisonnables » selon Goethe. Au tournant du siècle, vieillissant et accaparé par son oratorio Les Saisons, Haydn confie aux quatre instruments ses tourments dans le premier numéro de son opus 77. Dix ans plus tard, à Vienne encore, Beethoven constate que son ouïe décline inexorablement. « La vie est si belle, mais pour moi, elle est empoisonnée à jamais. » Déjà très affecté par une rupture amoureuse il compose son quatuor Serioso, qui ouvre la voie à des œuvres chargées d'une épaisseur nouvelle. L’année 1820 cristallise les incertitudes de Schubert. Miné par le doute, il ne peut finir ce qu’il entreprend. L’Allegro assai de son Quartettsatz, seul mouvement achevé, est marqué d’une profondeur qui marque une évolution dans son style. Dans la capitale autrichienne le quatuor est né, a gagné en maturité, s’est nourri d'événements dramatiques et a donné vie à trois œuvres au fait de l'expressivité, à trois quatuors qui subliment le genre.

    En collaboration avec l'Espace Django

    Informations et billetterie sur espacedjango.eu

     

  • Localisation

  • Galerie d'images

  • Horaires

Souvenirs de Vienne
Espace Django
67100 Strasbourg
+33 (0)3 88 61 52 87 [email protected] Voir le site

Contacter