Alliances plurielles : une réponse par le bas en Turquie ?

  • Alliances plurielles : une réponse par le bas en Turquie ?

    Alliances plurielles : une réponse par le bas en Turquie ?

    À l'occasion de l'exposition Güle Güle des photographes Jean-Marc Caimi et Valentina Piccinni, La Chambre s'associe à l'Université de Strasbourg pour inviter Pinar Selek à revenir sur le contexte politique et social turc contemporain. Ces dernières années, des coordinations passagères entre différents mouvements sociaux ont déclenché un nouveau cycle de contestation caractérisé par une pluralité de relations et une grande créativité, dans un espace intermédiaire. Dans quelle mesure ces transformations peuvent-elles influer sur l'avenir de la Turquie ?

     

    Écrivaine, féministe, militante et sociologue, Pinar Selek est en exil en France depuis 2011. Elle y poursuit ses recherches et ses engagements. Elle soutient sa thèse en 2014 à l'Université de Strasbourg et est actuellement enseignante-chercheuse à l’Université de Côte d’Azur. Ses livres publiés en France et traduits en plusieurs langues - dont Parce qu’ils sont arméniens, La Maison du Bosphore, Loin de chez moi… mais jusqu’où ? - racontent des vies prises dans le flux de l'histoire récente de la Turquie.

    A retrouver dans la galerie

  • Localisation

  • Galerie d'images

  • Horaires

    • Jour Horaires
      Lundi Fermé
      Mardi Fermé
      Mercredi Fermé
      Jeudi Fermé
      Vendredi Fermé
      Samedi Fermé
      Dimanche Fermé
Alliances plurielles : une réponse par le bas en Turquie ?
16 Rue René Descartes - Campus de l'esplanade Amphithéâtre de l'Atrium - Strasbourg
67000 Strasbourg

Contacter