La cathédrale

Avec sa flèche culminant à 142 mètres, la cathédrale et sa robe en dentelle de grès rose dominent toute la plaine d’Alsace. Laissez-vous séduire par ce chef-d’œuvre gothique, symbole par excellence de Strasbourg.

Un prodige du gigantesque et du délicat

Immanquable ! La cathédrale Notre-Dame est le symbole de Strasbourg. Construite en grès rose des Vosges, il aura fallu près de 3 siècles de travail pour achever ce « prodige du gigantesque et du délicat » (Victor Hugo).
Chef d’œuvre de l’art gothique, prenez du temps pour contempler sa magnifique et étonnante statuaire, à l’extérieur comme à l’intérieur.
Observez également son ensemble de vitraux remarquables, dont la sublime rosace (ou rose) de 14 mètres de diamètre.

Une prodigieuse statuaire

La façade de la cathédrale, avec sa multitude de personnages, mérite des heures et des heures d’observation ! Sa statuaire particulièrement riche raconte à l’œil attentif d’innombrables histoires.
La façade principale par exemple, la plus richement ornée, présente sur son portail droit le Tentateur, entouré des Vierges sages et des Vierges folles. On observera sur le portail gauche le combat des Vices et des Vertus. Entre les deux, le portail central évoque la passion et la résurrection du Christ. En continuant l’observation depuis la place du Château, on s’attardera sur le portail sud et plus particulièrement sur les statues de l’Eglise et la Synagogue.

Statue extérieure

Le chien de Geiler

La rosace

Détail de la balustrade

A l’intérieur

La cathédrale abrite de nombreuses merveilles. Parmi les plus admirées par les visiteurs, on trouve le magnifique Pilier des Anges, qui représente le Jugement Dernier.
A ne pas manquer également :

  • La chaire du grand prédicateur Jean Geiler de Kaysersberg, une représentation parfaite du style gothique flamboyant, avec sa cinquantaine de personnages
  • Le grand orgue, avec ses buffets gothiques en bois sculpté polychrome
  • Les incroyables vitraux. Datant du XIIIe et XIVe siècle, nombre d’entre eux sont d’origine. Ils constituent d’ailleurs l’un des rares ensembles romans parvenus jusqu’à nous.

L’horloge astronomique

L’horloge astronomique de la cathédrale constitue une curiosité en soi. Créée en 1574, ce chef-d’œuvre d’horlogerie et de mathématiques de la Renaissance surprend toujours par ses prouesses techniques et sa finesse. Cette dernière est notamment dotée d’un calendrier perpétuel, indiquant le déplacement des planètes sur un astrolabe. Pour en prendre plein les yeux, rendez-vous à 12h30, heure à laquelle, après la sonnerie d’un ange, l’ensemble des automates s’anime. Tandis que tous les apôtres passent devant le Christ en le saluant, les quatre âges de la Vie défilent devant la Mort.

La plateforme et la maison des gardiens

Si vous souhaitez vous assurer un panorama à couper le souffle sur les toits de Strasbourg, mais aussi les Vosges et la Forêt Noire, ne manquez pas la montée sur la plateforme de la cathédrale. Après 330 marches, savourez votre récompense…
A 66 mètres d’altitude, au-delà de la vue imprenable, vous aurez tout loisir d’observer de plus près la flèche ou les toitures en cuivre de la cathédrale. Dans la maison des gardiens, vous trouverez deux roues d’écureuil datant du XVe siècle (système ayant servi à monter les pierres) et un mécanisme ancien d’horloge. La plateforme vous invite également à un voyage dans le temps grâce à l’application VR Strasbourg Cathédrale, proposant un panorama de la ville en 1490 et en 1730.