L’atypique église Saint-Guillaume

Cette église, dont la façade et le clocher sont étonnamment de guingois, mérite une visite. Son intérieur au caractère intimiste révèle des merveilles dont un rare jubé et un beau buffet d’orgue d’André Silbermann. Les vitraux, la chaire, le bas-relief en châtaignier, différents tableaux et le tombeau des comtes dans la chapelle sont à observer… Une belle surprise dont la simplicité extérieure dégage une apparence trompeuse.

L’étonnante Haute Ecole des Arts du Rhin (HEAR)

Ancienne École Supérieure des Arts Décoratifs, c’est l’un des établissements les plus réputés de France pour la qualité de son enseignement. Sa façade est percée de grandes baies vitrées séparées par des divisions verticales ornées de panneaux en céramique polychrome dans le plus pur style Art Nouveau. On y trouve les thèmes allégoriques des programmes dispensés : architecture, peinture, sculpture, archéologie… Le bâtiment, le décor végétal et le jardin attenant font ressentir ici une étrange quiétude.

L’énigmatique ancien grenier à grain

Ce curieux édifice solitaire aux ouvertures symétriques se situe au beau milieu d’immeubles d’habitation dans la rue Modeste Schickelé, calme et peu passante. S’il a servi de grenier à grain, on ignore tout de sa date de construction, son commanditaire et sa destination première. Tout juste sait-on que les arbres qui composent sa charpente ont été abattus en 1605. Aujourd’hui, il ne remplit plus aucune fonction. Sa chance est d’être classé… 

La Manufacture des Tabacs

Cet immense bâtiment situé au cœur de la Krutenau, dont certaines parties sont inscrites au titre des monuments historiques, est en cours de reconversion. Considéré comme le prototype des manufactures de tabac, il a été érigé à partir de 1849. A sa réouverture, prévue en 2021, cet ancien bâtiment industriel accueillera notamment un pôle de l’Université de Strasbourg, un incubateur de start-up, une auberge de jeunesse et un bar-restaurant. En attendant, on se contentera de contempler la grandeur du bâtiment et ses façades.

A ne pas manquer

Les quais

Depuis les quais, on bénéficie d’une belle vue sur la Grande Île et la cathédrale. On comprend pourquoi les Strasbourgeois aiment s’y promener. Le Quai des Bateliers, qui vient d’être rénové, est devenu une zone piétonne agrémentée de petits pontons, invitant à la détente et la contemplation. Sur le Quai des Pêcheurs, on peut boire un verre en terrasse ou sur l’une des péniches.

La place d’Austerlitz

Reliée au centre-ville par la très commerçante rue d’Austerlitz, la place d’Austerlitz est devenue, depuis sa piétonisation, un endroit branché de Strasbourg. Elle est en effet bordée par de nombreux bars et cafés. On y trouve un plan relief en bronze à l’échelle 1/750e de la Grande Île de Strasbourg.

la-nuit-a-strasbourg

La vie nocturne

La Krutenau fourmille d’adresses où la jeunesse strasbourgeoise se retrouve dès le début de soirée. En période estivale, le quartier bouillonne et les terrasses se remplissent aussi vite que les godets. Les bars et établissements de restauration, qu’ils soient au cœur du quartier, sur les quais ou les péniches sont d’une rare diversité. Il y en a pour tous les portefeuilles et c’est assurément l’endroit où se retrouver pour partager d’excellents moments.

Infos COVID

A Strasbourg, le port du masque est obligatoire dans toute la ville sauf dans les forêts de la Robertsau et du Neuhof, le Port du Rhin et le Port au Pétrole (à l’exclusion du Jardin des Deux Rives) et la réserve naturelle du Rohrschollen.

Marché de Noël
La Ville de Strasbourg souhaite maintenir le Marché de Noël, tradition multiséculaire de la capitale alsacienne. C’est pourquoi elle travaille activement à une adaptation de l’événement au contexte sanitaire, pour permettre à tous de pouvoir profiter de cette période magique malgré les différentes contraintes.
En fonction de l’évolution de la situation sanitaire et de l’accord de la Préfecture du Bas-Rhin et de l’ARS Grand-Est, le Marché de Noël devrait se dérouler à partir du 28 novembre.