Le Musée des Arts décoratifs

Saviez-vous qu’il est possible de visiter à Strasbourg un « Petit Versailles » ? Rendez-vous au Musée des Arts décoratifs !

Un lieu emblématique de Strasbourg

Visiter le Musée des Arts décoratifs, c’est entrer au cœur de l’un des lieux emblématiques de Strasbourg : le Palais Rohan. Construit au 18ème siècle dans un style architectural inspiré de celui du château de Versailles, il représente un bel exemple des constructions « A la française » réalisées à cette époque à Strasbourg.

Construit pour le prince-évêque de Rohan, il devait aussi pouvoir tenir lieu de résidence royale, et accueillir le roi ou ses hôtes de marque. Après être devenu hôtel de ville sous la Révolution, le palais fut ensuite offert par la ville à Napoléon Ier.

La vie de château

Le Palais Rohan est un témoignage exceptionnel de l’art de vivre princier sous la monarchie. Au cours de la visite, les pièces en enfilade, plus richement parées les unes que les autres, forcent l’admiration et permettent de s’imaginer comment s’y organisait la vie quotidienne.

C’est particulièrement le cas dans la chambre du roi, chef d’œuvre du style rocaille français, qui a notamment accueilli Louis XV en 1744 et Marie-Antoinette en 1770. Entre les dorures et la magnificence de la salle, on s’attendrait presque à assister à une cérémonie de lever du Roi !

Céramiques, orfèvrerie et horlogerie

En poursuivant la visite, on arrive dans l’aile des Arts décoratifs. On y découvre une riche collection d’art décoratif strasbourgeois, couvrant une période allant de 1681 au milieu du 19ème siècle, et notamment de belles pièces de céramique issues de la célèbre manufacture Hannong. L’orfèvrerie est également représentée : Strasbourg fut en effet du 15ème au 18ème siècle un important centre de production d’orfèvrerie.

Ma petite pépite dans cette partie du musée se trouve parmi les pièces d’horlogerie exposées : il s’agit du coq de la première horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg, datant du 14ème siècle.

Nos derniers articles

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp
Pinterest