Manger dans une winstub

Vous aimeriez vous régaler tout en vous immergeant dans une ambiance typiquement alsacienne ? Ne quittez pas Strasbourg sans avoir mangé dans une winstub !

Un plaisir authentique

Les winstubs étaient à l’origine des lieux plutôt populaires, créés pour permettre aux producteurs de vins d’écouler le surplus de leur production, en tenant restaurant directement chez eux. Dans un cadre chaleureux et rustique, le vin y était apporté en pichet, accompagné de petits plats du terroir faits maison.
Aujourd’hui, la winstub est un genre de bistrot où l’on mange au coude à coude dans une ambiance conviviale, sur des tables aux nappes à carreaux rouges. On y boit, on y mange, on y refait le monde… On y prend le temps de vivre !

‘s gilt* !

La vocation première des winstubs est de servir du vin. En vous attablant dans l’un de ces établissements, vous aurez donc l’occasion de goûter des vins produits localement, en Alsace. Dans certaines winstubs strasbourgeoises, on peut même les déguster dans des petits verres typiques, les rutscherle.
Ces petits verres-gobelets étaient ceux dans lesquels on buvait traditionnellement le vin ; les verres à pied, plus fragiles, étant réservés aux tables de fêtes. Comme leur nom l’indique (« rutscha » signifie glisser), on les faisait glisser sur la tablée, pour servir l’ensemble des convives.
*A votre santé !

A table !

La winstub est incontestablement LE restaurant typiquement alsacien. Entre saveurs d’autrefois, petits plats traditionnels et décor authentique, on peut y goûter à toute la gastronomie alsacienne. On citera par exemple le wädele (jambonneau) les grumbeerekiechle (galettes de pommes de terre), les lewerknepfle (quenelles de foie), le presskopf (pâté de tête), le bibeleskäs (fromage blanc à l’ail et aux fines herbes), et bien sûr le baeckeoffe et la choucroute.

Chez Yvonne : la winstub des célébrités

C’est la winstub la plus connue de la ville depuis que Jacques Chirac et Helmut Kohl y ont partagé un dîner. Autour d’une tête de veau et d’une tarte aux quetsches notamment, ils y ont discuté de l’amitié franco-allemande et de la construction européenne. Jacques Chirac était d’ailleurs un habitué du restaurant, il prenait plaisir à s’y attabler lors de ses visites à Strasbourg. Aujourd’hui encore, même si le restaurant n’est plus tenu par Yvonne, de nombreuses personnalités de passage en Alsace aiment y passer un moment.

Nos derniers coups de coeur

Partager l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest